ISBN/EAN 978-2-35935-383-9

36,00 EUR

328 pages

Format: 16 x 24 cm

janvier 2023

Une histoire du point de vue

De la narratologie à la linguistique – Tome I

Sous le titre général de De la narratologie à la linguistique, l’auteur réédite ses trois premières études (1997-2004) sur le point de vue :
Tome I, Une histoire du point de vue,
Tome II, La construction textuelle du point de vue,
Tome III, Argumenter en racontant.

Premier tome de la série, Une histoire du point de vue s’attaque au problème que pose la notion de PDV à l’enseignement scolaire dont elle est devenue un pont-aux-ânes alors qu’elle est d’un maniement particulièrement délicat. Les théorisations successives de la focalisation narrative sont à tel point tributaires de leurs contextes historico-théoriques d’émergence que leur critique épistémologique s’impose.
L’ouvrage analyse les avatars du PDV chez les critiques (Pouillon, Blin, Magny, Rousset), les narratologues (Genette, Bal, Vitoux, Lintvelt), les linguistes (Danon-Boileau, Greimas, Fontanille), les herméneutes et théoriciens de la lecture (Ricœur, Iser, Jauss, Eco, Jouve). De nombreuses interprétations purement métaphoriques du PDV s’expliquent par un fort déficit linguistique et contibuent à l’entretenir. Proposant la refondation de cette notion, l’auteur part des concepts de sujet de conscience ou d’énonciateur et de l’expression linguistique des perceptions plus ou moins nettement associées à des pensées représentées.
« Jeanne, ayant fini ses malles, s’approcha de la fenêtre, mais la pluie ne cessait pas. » (Maupassant, incipit d’Une vie) : en contexte narratif de troisième personne, le PDV est lié à de nombreuses traces plus ou moins prégnantes de la subjectivité ou de l’activité cognitive d’un sujet de conscience, centre de perspective, quand bien même ce sujet ne parle pas, dès lors que le texte raconte en se mettant à sa place…