ISBN/EAN 978-2-35935-126-2

18,00 EUR

176 pages

Format: 13,5 x 21,5 cm

octobre 2015

La Motivation du signe en question

Approche cognématique des morphèmes en [a] de la langue espagnole

Depuis Platon, l’opposition de « i » et de « a » suscite la curiosité des linguistes. Le son « i » est généralement associé aux notions de petitesse, de proximité, et « a » à l’étendue et à la distance, ceci dans des langues non apparentées (ici et là, voici et voilà ; this and that, which and what…). C’est cette iconicité phonologique que l’ouvrage propose d’explorer en étudiant le phonème vocalique central « a » en espagnol. Sa démarche s’inscrit dans le sillage des travaux de Gilles Luquet consacrés à l’iconicité des morphèmes grammaticaux en espagnol et s’inspire de la cognématique de Didier Bottineau. Le cognème est une instruction encodée par les caractéristiques articulatoires et acoustiques d’un phonème, celles de « a » étant [dissociation] et [éloignement]. On explore cette hypothèse en examinant les valeurs grammaticales de « a » à travers ses réalisations discursives les plus remarquables : comme relateur (Chapitre 1), comme recteur de l’objet (Chapitre 2), comme formant vocalique de morphèmes grammaticaux associés au féminin, au verbe, à l’adverbe, aux déictiques (Chapitre 3). Ce regard nouveau porté sur des faits de langue déjà largement décrits et théorisés devrait trouver son prolongement dans les neurosciences cognitives.