Singy Pascal

Né en 1957, Pascal Singy est titulaire d’une licence (1983) et d’un doctorat ès lettres (1995), de l’Université de Lausanne. En 1992, il est invité à Paris-Sorbonne en tant que jeune chercheur du Fonds national. De retour à Lausanne, il partage son temps entre la Faculté des lettres et la Faculté de médecine et devient chef de projet de recherche à la Division autonome de médecine psychosociale du CHUV, puis directeur de centre de recherche (Cellule sciences humaines) au Service de psychiatrie de liaison du CHUV.

Privat-docent de la Faculté des lettres dès 1996, il est nommé privat-docent et maître d’enseignement et de recherche à la Faculté de médecine en 2003, puis professeur assistant à la Faculté des lettres en 2005. Il participe activement à la formation pré-graduée dans les deux facultés et organise des cours de formation de troisième cycle, notamment en collaboration avec l’Université de Genève. De 1995 à 2002, il assure un enseignement en sociolinguistique à l’Université de Niamey, au Niger. Expérience qu’il renouvelle en 2005 à l’Université de Tizi-Ouzou, en Algérie.

Ses recherches actuelles s’articulent autour de deux grands axes. Elles concernent, d’une part, la variation des langues naturelles, principalement dans l’espace francophone et, d’autre part, la communication entre médecins et patients, qu’il s’agisse de discours médico-préventifs (VIH/sida) ou de consultations impliquant des patients migrants. Pascal Singy a publié plusieurs ouvrages dans ces domaines. Il conduit également des recherches traitant de la qualité de la communication en oncologie, dans une perspective centrée sur le patient. À l’avenir, il entend aussi approcher les manières d’interagir des cliniciens avec les patients d’âge avancé ou en fin de vie.