ISBN/EAN 978-2-35935-025-8

328 pages

Format: 13,5 x 21,5

janvier 2010

Télécharger cet ouvrage en Libre Accès

Syntaxe de l’objet en espagnol. La question de la préposition « a »

Certaines langues romanes, parmi lesquelles l’espagnol, présentent la particularité de faire précéder le complément d’objet «direct» par la préposition a . Les grammaires expliquent généralement ce trait par le caractère «animé» et «déterminé» du complément, mais l’existence d’un grand nombre d’«exceptions» conduit à prendre en compte d’autres facteurs. Joue d’abord un rôle le signifié du verbe : la préposition a intervient lorsque son sémantisme confère à l’objet un rôle analogue à celui du sujet. Vient en second lieu une série de facteurs complémentaires tels que le degré d’animation et le degré d’identifiabilité du référent de l’objet, le type de structure syntaxique utilisé et le cotexte. Mais c’est l’intention du locuteur qui est déterminante dans tous les cas, ceci quel que soit le type de verbe employé. Pourquoi est-ce à la préposition a qu’est confiée la tâche de marquer un «complément d’objet rehaussé» ? Quelle est la signification de cette fonction au sein du système de la transitivité ? L’ouvrage répond à ces questions en se plaçant du point de vue de la langue.