Sur les traces du signe avec John Deely

Une histoire de la sémiotique

Sont ici retracés les grands traits d’une histoire de la sémiotique de l’Antiquité à nos jours, tels qu’ils ressortent des travaux sur le signe de John Deely (1942-2017). Moins connu qu’Umberto Eco, Deely était, lui aussi, en tant que latiniste, un spécialiste de Thomas d’Aquin. Expert mondialement reconnu de la scholastique ibérique tardive, il était aussi fin connaisseur de la sémiotique latino-américaine et européenne.
Dans la lignée de Ch. S. Peirce, il travaillait en archéologue attentif aux contextes historiques, à l’esprit de chaque époque et de chaque auteur dans son époque et son pays.
Plaçant la sémiotique au centre de l’épistémologie et mettant l’accent sur l’Histoire dans toutes les disciplines, notamment en sciences humaines et sociales, Deely en fait une doctrine au sens latin du mot, « ensemble de travaux et de réflexions sur une question donnée ».
L’action des signes permet la communication ; elle imprègne ici non seulement le monde de la culture, mais aussi celui de la nature et de l’univers physique, résurgence et métamorphose de la pensée médiévale européenne.