ISBN/EAN 978-2-35935-185-9

15,00 EUR

104 pages

Format: 13,5 x 21,5 cm

octobre 2016

Per la lenga e la cultura d’Òc, Andrieu Lagarda…

Ouvrage collectif

Langues de France

Nascut en 1925, Andrieu Lagarda a darrièr el una longa vida d’ensenhaire e de militant per la lenga e la cultura d’òc. Es pas un òme de capèlas : a trabalhat tanplan dins de mitans ligats al Felibrige coma dins l’occitanisme. Pionièr, tre las annadas 1950 de l’ensenhament de l’occitan a l’escòla publica, una de sas tòcas es estada de porgir sos collègas de material pedagogic, de los recampar altorn de revistas e d’organismes, coma lo CREO de Tolosa, e de dialogar amb las instàncias oficialas. Vengut òme de prensa, de ràdio, poèta, contaire, etnograf, autòeditor, a elaborat una òbra poligrafica d’un cinquantenat de volums sus la lenga, de reviradas, contes e racontes, remembres, sens comptar las edicions, prefacis e lo fum de cronicas. Los tèxtes aicí recampats, que venon de l’omenatge que se li rendèt, a l’enta de sos nonanta ans, dins sa vilòta de Carbona, pòrtan testimòni de l’interès d’aquela òbra.

Né en 1925, André Lagarde a derrière lui une longue vie d’enseignant et de militant pour la langue et la culture d’oc. Il n’est pas homme de chapelles : il a travaillé aussi bien dans des milieux liés au Félibrige que dans l’occitanisme. Pionnier, dès les années 1950, de l’enseignement de l’occitan à l’école publique, une de ses tâches a été de fournir à ses collègues du matériel pédagogique, de les rassembler autour de diverses revues et organismes, comme le CREO de Toulouse, et de dialoguer avec les instances officielles. Devenu homme de presse, de radio, poète, conteur, ethnographe, auto-éditeur, il a élaboré une œuvre polygraphique d’une cinquantaine de volumes portant sur la langue, des traductions, contes et récits, mémoires, sans compter les éditions, préfaces et les innombrables chroniques. Les textes réunis ici, qui proviennent de l’hommage qui lui a été rendu, à la veille de ses quatre-vingt-dix ans, dans sa ville de Carbonne, visent à rendre compte de l’intérêt de cette œuvre.