ISBN/EAN 978-2-35935-035-7

20,00 EUR

236 pages

Format: 16,5 x 23,5

janvier 2012

Paradoxe et ses usages (Le —)

Ouvrage collectif

En coédition avec les éditions Tinta, Budapest.

Vajon hogyan reagálunk a paradoxonokra a mindennapi életben és a müvészetben’ Miként vagyunk képesek befogadni a paradoxális szóhasználatot’ A paradoxonok megkérdöjelezhetik-e a doxát’ A kötetben szereplö cikkek ezekre a krédésekre keresik a választ, s elsösorban az eddig fel nem tárt nyelvészeti, szemiotikai, pragmatikai, interakciós és esztétikai dimenziók számbavételével a meglévö kategóriák újragondolására késztetnek bennu’nket. A kötet alapgondolata az, hogy a nyelvészet központi szerepet játszik a paradoxonok leírásában, s ez a leírás ugyanakkor a többi diszciplína számára lényeges eszközt jelenthet saját kérdésfelvetéseiknek a megfogalmazásához.

Quelles réactions les paradoxes déclenchent-ils chez tout un chacun, que ce soit dans la vie quotidienne ou dans les œuvres d’art ? Comment recevons-nous les prises de parole paradoxales ? Les paradoxes remettent-ils en cause les doxas ? C’est à de telles questions que les contributeurs du présent ouvrage ont travaillé, prenant en compte des dimensions inédites en la matière, telles que les ruptures entre concepts et contextes, les effets d’instabilité sémantique, les enchaînements discursifs ou les parcours interprétatifs. Délaissant les approches logiques et rhétoriques qui ont longtemps prévalu à propos de paradoxes, on s’intéresse ici à leurs dimensions linguistiques, sémiotiques, énonciatives, interactionnelles et esthétiques dans une perspective qui invite à sortir des champs balisés par les catégories consacrées. La linguistique est de plus en plus sollicitée pour décrire le paradoxe, cette description étant appelée à fournir de nouveaux outils aux autres disciplines pour renouveler leurs propres interrogations.

Le groupe de travail « Paradoxes » est abrité par la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme de Paris et animé par Zsuzsa Simonffy, maître de conférences à l’Université de Pécs (Hongrie). Il réunit des chercheurs titulaires de la bourse de recherche Andrew W. Mellon et des linguistes de l’École d’Oswald Ducrot. Leur réseau, transdisciplinaire, couvre les sciences du langage, la littérature, l’histoire et les beaux-arts.