ISBN/EAN 978-2-35935-148-4

18,00 EUR

144 pages

Format: 13,5 x 21,5 cm

octobre 2015

Mise en texte et mise en scène d’un intime public. Une lecture de “Corpo di stato” de Marco Baliani

Froment Mireille

Linguistique et sociolinguistique

  • Préface : de Frédéric François

« Corpo di Stato », monologue pour la scène de Marco Baliani, revient entre autobiographie et fiction sur l’enlèvement et l’assassinat d’Aldo Moro. La caractéristique dominante de ce récit est de nous faire entrer dans une délibération où le narrateur tourne autour des faits et du souvenir des faits, porte sur eux différents éclairages, différents points de vue qui enclenchent un mouvement de pensée et le nourrissent, donnent accès à un intime public. Le moteur du texte est cette délibération qui selon le niveau d’analyse est formulée en termes dialogiques ou hétérologiques. Le commentaire interprétatif explicite le mouvement du texte tel qu’on le perçoit à travers ce qui est dit et ses significations singulières. De nombreux extraits (cités en traduction française) permettent au lecteur de juger la façon dont les notions mobilisées sont mises à l’épreuve. Cet ouvrage s’interroge sur un style de réception. Il s’adresse à toutes celles et à tous ceux qui se préoccupent du récit, de son dialogue avec le lecteur, avec le spectateur, et de l’expérience de l’altérité que propose un texte littéraire. Il offre des perspectives pour expliciter la façon dont celui-ci affecte ses récepteurs et fait sens pour eux.