ISBN/EAN 978-2-35935-164-4

30,00 EUR

264 pages

Format: 16 x 24 cm

février 2016

L’invention de la sémantique. Bréal et Saussure

Marina De Palo, Gandon Francis

Linguistique et sociolinguistique

  • Traducteur : Perrone Anna Maria
  • Introduction : de Marina De Palo
  • Présentation : d'Anna Maria Perrone
  • Préface : de Francis Gandon

Brocardant Bréal, Saussure écrit vers 1898 : «Nous disons qu’il n’y a point de morphologie hors du sens, malgré que la forme matérielle soit l’élément le plus facile à suivre. Il y a encore bien moins à nos yeux une sémantique hors de la forme!» (Note Item 3314.9). On n’en aura jamais fini avec Saussure. Relisant les textes, Marina De Palo montre de façon convaincante que la théorie saussurienne du signe trouve son point de départ dans la sémiotique du XVIIIe siècle, tout en se nourrissant des recherches sociologiques (Durkheim, Tarde), psychologiques (Janet, Eggler) et physiologiques du XIXe. Tout en mettant en exergue la rupture épistémologique que constitue le Cours de linguistique générale et les inédits par rapport aux travaux contemporains en matière de théorie du signe, l’auteure inscrit la discontinuité de Saussure dans une continuité vieille de deux siècles. Continuité dont elle décortique minutieusement le segment qui conduit de Bréal au maître genevois. À l’heure du renouveau des études sémantiques (notamment de corpus), cette description d’un Saussure sémanticien avant l’heure est une lecture indispensable.