ISBN/EAN 978-2-35935-150-7

24,00 EUR

260 pages

Format: 13,5 x 21,5 cm

décembre 2015

L’emploi de « a » devant l’objet accusatif dans la « Primera crónica general »

Ruffi de Pontevès Emmanuelle de

Domaines étrangers

  • Ouvrage publié avec le concours du Crisco - Université de Caen

Ce travail rend compte de la présence et de l’absence de la préposition «a» devant les objets accusatifs d’un texte espagnol du XIIIe siècle, la Primera crónica general. Après avoir constitué le corpus par sélections successives de 246 cas, l’auteure présente les travaux des linguistes qui ont inspiré sa recherche.
Hypothèse de travail et méthodologie reposent sur les notions de «thématisme» et de «topicalité». Le thématisme est la qualité de thème attribuée par le locuteur, en l’occurrence le rédacteur du texte, à tel ou tel personnage du récit. De son côté, la topicalité est l’aptitude du personnage à constituer ledit thème. Elle dépend du degré auquel le locuteur peut s’identifier au référent, degré qui peut lui-même s’évaluer a priori sur l’échelle hiérarchique suivante, par importance décroissante : (1) personne, (2) animation, (3) identification, (4) agentivité. La préposition «a» précède l’objet si et seulement si le référent de cet objet présente une topicalité et un thématisme égaux ou supérieurs à ceux du sujet du verbe.