La socialité interspécifique

Une analyse multimodale des interactions homme / chien

Comment des individus d’espèces différentes parviennent-ils à accomplir ensemble des actions complexes ? Comment communiquent-ils alors même qu’ils n’ont pas de langage représentationnel et symbolique commun ? Comment réussissent-ils malgré tout à se coordonner pour réaliser des actions efficaces, sur un plan pratique et interactionnel ? En prenant le cas exemplaire des interactions entre hommes et chiens-guides, cet ouvrage apporte des éléments de réponse. La socialité interspécifique, héritée de processus complexes de domestication et d’étroits contacts millénaires, est aussi le fruit d’ajustements mutuels locaux, mobilisant des ressources riches et variées.
Travail empirique abondamment illustré, l’ouvrage montre comment les actions communes sont séquentiellement construites, à quel point elles sont ordonnées et organisées avec systématicité.
Cette contribution à la notion de « socialité » en fait ressortir contrastivement les mécanismes les plus élémentaires. De manière incidente, l’ouvrage est aussi le lieu d’une réflexion sur la prise en charge par les sciences humaines et la linguistique d’un objet par tradition réservé aux sciences dites naturelles – le monde animal et ses compétences sociales.