ISBN/EAN 978-2-35935-134-7

20,00 EUR

216 pages

Format: 13,5 x 21,5 cm

mars 2016

La Mort du narrateur et autres essais

Patron Sylvie

Linguistique et sociolinguistique

  • Introduction : de l'auteur.
  • Ouvrage publié avec le concours du CÉRILAC (Paris Denis-Diderot) et du Paris Centre for Narrative Matters

La notion de narrateur (réponse à la question « Qui parle ? ») est très présente dans l’enseignement de la littérature et dans la critique littéraire alors qu’elle fait l’objet d’un débat théorique encore trop méconnu. Sa clarification nécessite une approche historique et épistémologique de l’opposition entre les théories communicationnelles du récit en général (pas de différence entre le récit fictionnel, le récit non fictionnel et le discours communicationnel) et les théories non communicationnelles ou poétiques du récit de fiction en particulier (théories basées sur les particularités linguistiques et textuelles du récit de fiction). Les huit articles rassemblés ici analysent les deux courants de recherche à partir de problèmes tels que la réfutation des théories ou la réinterprétation de théories anciennes dans des théories nouvelles, les relations d’homonymie et de synonymie entre les notions d’« histoire » et de « discours », ou encore de « voix », chez différents théoriciens du récit, les difficultés que peuvent poser les traductions françaises de théoriciens de langue anglaise. Deux études de cas illustrent les avantages et les limites de ces théories. L’ensemble replace la question des récits sans narrateur dans le cadre de la narratologie dite « postclassique ».

Erratum : 1er tirage, page 165, titre du chapitre 8, remplacer « vs » par « ou ».