ISBN/EAN 978-2-35935-363-1

30,00 EUR

256 pages

Format: 16 x 24 cm

avril 2022

Étudier la parole, enseigner les langues

Paul Rivenc (1925-2019)

Quelle langue française allait-on enseigner, en ce début d’après-guerre, aux étrangers de France et d’ailleurs qui souhaitaient l’apprendre ? La langue des Françaises et des Français d’aujourd’hui, bien sûr ! D’où l’idée proposée par Aurélien Sauvageot et George Gougenheim, mise en œuvre par Paul Rivenc, de les enregistrer au magnétophone pour savoir en quoi consiste au juste notre «  langue parlée  ». Cette enquête linguistique sans précédent, objet d’oppositions violentes de tous bords, conduira à l’élaboration du Français Fondamental. Seuls cinq linguistes de renom (Charles Bruneau, Pierre Fouché, Robert-Léon Wagner, Georges Matoré et Émile Benveniste) participent à l’entreprise.
Cette première collecte d’un grand corpus oral inaugure une nouvelle ère et affecte en profondeur les sciences du langage. Avec le linguiste et phonéticien croate Petar Guberina – dont la rencontre à Paris est une des grandes scènes primitives de la didactique contemporaine – Paul Rivenc va révolutionner l’enseignement du français et des langues, la pédagogie, la méthodologie, la formation. Ses travaux ont accompagné le renouveau de la diffusion du français dans le monde dès les années 1960. Ils sont de ceux avec qui le FLE commence. Le présent ouvrage, hommage à Paul Rivenc de quelques-uns qui l’ont connu, est une contribution à l’histoire de la didactique des langues et un éclairage précieux sur ses enjeux au prisme d’un de ses protagonistes majeurs.

Quelques années après sa sortie de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, Paul Rivenc y est rappelé pour assister Georges Gougenheim dans l’enquête sur le français parlé puis dans l’élaboration du français fondamental. Avec l’équipe du Centre de recherche et d’étude pour la diffusion du français (Crédif), créé en 1959 et dont il est directeur-adjoint, il pose les principes d’un enseignement audiovisuel des langues. Voix et images de France et Bonjour Line sont les premières réalisations de ce qui devient, avec l’apport de Petar Guberina, la méthodologie SGAV. À l’Université Toulouse – Le Mirail qu’il rejoint en 1965, Paul Rivenc développe la linguistique appliquée, la didactique des langues étrangères et le FLE. Il contribue à des enquêtes sur corpus oraux pour l’espagnol et le portugais langues étrangères, anime l’association SGAV, dirige une collection de méthodes de langues chez Didier, s’attache à repenser la formation des enseignants aussi bien qu’à diriger des recherches doctorales. Il quitte l’université en 1994, mais reste jusqu’à sa disparition un acteur important de l’innovation pédagogique.