ISBN/EAN 978-2-35935-312-9

Format: 16 x 24 cm

septembre 2020

La langage de “Friends”

La série Friends, souvent considérée comme la « sitcom par excellence », a marqué les esprits des téléspectateurs de la fin des années 1990 et du début des années 2000. Sa récente reprise connait la même popularité auprès de publics qui n’étaient pas encore nés au moment de la première diffusion. La réception, cependant, n’est plus la même : les dénonciations de ses préjugés sexistes ou homophobes se multiplient sur les réseaux sociaux.
Le présent ouvrage propose une approche critique de l’emploi qui est fait du langage dans Friends en partant de deux thèmes omniprésents dans les conversations des personnages sur les relations entre les hommes et les femmes ainsi que sur l’hétéro- et l’homosexualité. Sont étudiées les situations des « candidats » sur un « marché des relations » partagé par les héros masculins et féminins de la série, dont le langage est diamétralement opposé (termes d’injures, thèmes du mariage et du divorce, thèmes de la maternité et de la paternité).
L’analyse porte sur les stéréotypes de genres, les réactions des personnages face à une accusation d’homosexualité, les insultes échangées et la question du cross-voyeurism. Deux binômes en conclusion : le langage et l’image d’une part, le langage et le pouvoir d’autre part. Le pouvoir, vu dans une perspective foucaldienne, est étudié par rapport à la doxa et à un discours de type « encratique ».